Jour 2

La Compagnie Rêves et Chansons a ouvert la deuxième journée du festival avec son spectacle « Baluchon ». Petits et Grands ont chanté, ont fait dansé leurs doigts et leurs mains.

« Baluchon » de la compagnie Rêves et Chansons

Ensuite, la compagnie Déblok Manivelle nous a proposé un temps poétique avec son « Apéro poétique » où la poésie se chuchote et se chante.

L’Apéro poétique de la compagnie Deblok Manivelle

En attendant, les spectacles de l’après-midi, entre les éclaircies, la compagnie Déblok Manivelle a ouvert son Rotocypède Sidéral, un manège à propulsion parentale.

A 16h00, la compagnie La Main Qui Parle nous a interrogé sur les limites des petits compromis du quotidien avec son spectacle « Compromissions » d’après la nouvelle de Franck Pavloff, Matin Brun.

Il a été suivi du spectacle « L’année des haricots blancs » de la compagnie Ardac Théâtre sur une autre forme de résistance dans un pays qui vit en autarcie et qui ferme ses frontières.

Enfin, la compagnie Au Fil du Jeu a clôturé cette deuxième journée avec son spectacle « Sulki et Sulku ont des conversations intelligentes » de Jean-Michel Ribes.

Sulki et Sulku s’interrogent sur la notion d’Idée et d’opinion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *